Les différents gaz utilisés pour vos vitrages

Internorm_VARION_AFFLEURANT

Il existe trois sortes de gaz utilisés pour les vitrages. Il s’agit de l’argon, du krypton et du xénon. Tous trois appartiennent à la catégorie des « gaz rares », nommés aussi « gaz nobles » ou « gaz inertes ».

  • Le gaz argon

Des trois, l‘argon est le gaz le plus utilisé. Celui-ci, dont le symbole est Ar, est obtenu par fractionnement de l’air liquide. Il peut donc être produit aisément en grande quantité puisque l’atmosphère en contient près de 1%. Ce gaz est inerte, incolore et inodore, que ce soit sous sa forme gazeuse ou liquide. Il est utilisé dans divers cas, il sert notamment comme gaz inerte dans la lame d’air des vitrages isolants à faible émission.

  • Le gaz krypton

Le krypton, de symbole Kr, inodore et incolore, est obtenu par la réalisation d’une distillation de l’air liquide. Malgré son prix plus élevé que celui de l’argon, celui-ci est tout de même utilisé avec l’argon en remplissage afin d’augmenter l’isolation thermique des doubles vitrages.

  • Le gaz xénon

Le xénon, de symbole Xe, est également incolore et inodore mais cependant pas inerte. Il est le plus rare et donc le plus cher des gaz nobles. Il est extrait par distillation fractionnée de l’air. À titre de comparaison, en 1999, le prix d’achat pour de faibles quantités était d’environ 10€/l contre 1€/l pour le krypton.

L’isolation de vos vitrages est améliorée par la présence d’une lame d’air entre les verres. D’où les avantages d’un double ou d’un triple vitrage comparé à un simple. Plus la lame d’air augmente, plus le coefficient Ug baisse. L’emploi de lame d’argon, de krypton ou de xénon permet la diminution de la conduction et de la convection de manière considérable. L’argon offre de moins bonnes performances que le krypton ou le xénon, dans le sens où, pour un espace d’air entre deux verres de 8mm de xénon, on obtient les mêmes performances au niveau isolation que pour un espace de 16mm avec de l’argon.

Le triple vitrage est à l’heure actuelle ce qui se fait de mieux en matière d’isolation thermique. Comme son nom l’indique, il comporte 3 verres séparés par 2 lames de gaz, ce qui lui permet d’obtenir des performances élevées.  Un triple vitrage assure une isolation thermique 30% supérieure à celle d’un double vitrage. Du fait de ces résultats, l’utilisation de triples vitrages est de plus en plus courante, d’autant qu’elle répond aux exigences des constructions BBC et passives.