Au-delà du simple vitrage


Au-delà du simple vitrage, du double et du triple, les fabricants innovent de plus en plus pour vous proposer des vitrages différents, nouveaux et novateurs. Nous vous proposons de vous présenter quelques uns de ces vitrages pour vous donner des idées lors de la pose de vos futures fenêtres :

  • Les vitrages autonettoyant

Un verre autonettoyant est un verre qui, de par un revêtement microscopique spécial, a la capacité de nettoyer les salissures organiques et donc de rester propre plus longtemps qu’un verre ordinaire.

Le vitrage autonettoyant est donc spécialement traité pour que le nettoyage de vos vitres se fasse automatiquement. Grâce à l’action combinée du soleil et de la pluie, la vitre se débarrasse automatiquement des impuretés et des salissures. Comment cela fonctionne ? Le verre autonettoyant se voit déposer, lors de sa fabrication, une couche photocatalytique spéciale à base de dioxyde de titane (TiO2) sur sa face extérieure. La fonction autonettoyante des verres du même nom repose sur la conjugaison de deux propriétés des couches microscopiques de TiO2 déposées sur du verre : la photocatalyse et la superhydrophilie.

Ainsi, si l’entretien de vos vitres vous rebute, pensez à demander aux fabricants s’ils ne proposent pas ces vitrages autonettoyant pour en profiter !

  • Les vitrages antibactérien

Les vitres antibactériennes ont des propriétés chimiques très intéressantes. Leur composition inclut un produit chimique permettant d’éliminer les bactéries par simple contact sur le verre. Il va donc au-delà des vitrages autonettoyant puisque là il s’agit vraiment d’éliminer les bactéries.

  • Vitrages à modulateur de lumière

Comme son nom l’indique, le verre à modulateur de lumière vous permet de moduler l’intensité de lumière qui peut passer à travers vos fenêtres. Les fines couches de tungstène qui recouvrent le verre se teintent par procédé d’oxydation, lorsque l’utilisateur appuie sur la commande. Il est possible de rendre aux vitres leur clarté initiale en désactivant le courant électrique à faible tension

  • Les vitrages solaires

A l’aide de capteurs solaires dissimulés dans l’épaisseur du vitrage, une partie de l’énergie thermique est retenue par ces capteurs et renvoyées directement dans le système de chauffage de la maison ou de l’appartement. En détails, le vitrage solaire est constitué d’un double vitrage duquel duquel est intégré à l’interieur ce fameux capteur solaire thermique. Il est alors constitué d’un serpentin en cuivre habillé de lamelles en aluminium avec revêtement sélectif absorbeur servant à transformer la lumière du soleil en chaleur qui est donc ensuite réintégrer dans le chauffage traditionnel. Ce vitrage contribue donc à l’isolation de la maison tout en intégrant du chauffage supplémentaire en captant une partie de l’énergie du soleil.

  • Les vitrages chauffant

Le vitrage chauffant rencontre le même principe que le vitrage solaire : il va transformer l’énergie solaire reçue via capteurs en électricité. Cette électricité alimente une couche chauffante invisible située dans le vitrage. Le vitrage génère donc son propre chauffage.

La principale différence entre un vitrage chauffant et un vitrage conventionnel se trouve au niveau de l’alimentation électrique. Deux électrodes raccordées à des fils électriques sont fixées invisiblement à la couche de basse émissivité du vitrage. Le vitrage chauffant électrique fonctionne sur courant de basse tension et le verre est alors connecté par un fil au courant domestique qui va lui permettre de produire cette électricité et de chauffer l’habitation.

  • Les vitrages opacifiant

Ce vitrage alimenté par électricité permet de rendre son vitrage opaque qui ne l’est pas à la base. A l’aide d’un interrupteur, vous pouvez choisir de rendre ou non opaque votre vitrage, ce qui est donc très apprécié dans la douche ou encore dans des salles de réunion par exemple.