Le facteur G en détail

facteur-g-fenetre

Qu’est-ce-que le facteur G ? A quoi sert-il ? Quel rapport avec votre fenêtre ? Nous répondons à vos questions sur cette variante qu’il faut prendre en compte lors de l’achat de vos fenêtres.

La définition du facteur G est la suivante : il s’agit de la proportion du flux énergétique solaire que le vitrage laisse passer. On parle donc de transfert des rayonnements solaires extérieur en  chaleur à l’intérieur. Il s’agit plus précisément du total de l’énergie solaire transmis par le vitrage, et le rayonnement absorbé par le vitrage. Une valeur élevée de ce facteur, permet d’obtenir, un réchauffement naturel dû au rayonnement solaire, en période hivernale et en intersaison.

  • Un peu plus d’explications :

Le rayonnement solaire est source de chaleur. La vitre va présenter deux aspects face à ces rayons solaires :

  • Elle va réfléchir une partie de ces rayon par la surface de verre
  • Elle va absorber une autre partie de ces rayons sous forme de chaleur par les parois vitrées
  • La dernière partie des rayons seront transmis au travers des verres.

Parmi les rayons absorbés et transmis, on va pouvoir calculer le facteur solaire du vitrage soit le facteur G. Le facteur solaire s’exprime en pourcentage ou en centièmes (exemple : 1% ou 0.01). Partant du principe que le flux de rayonnement solaire est de 100%, la différence entre ce flux d’énergie solaire incident et le facteur solaire intérieur, donne alors le pourcentage du facteur solaire extérieur. Il est en moyenne situé à 60% pour un double vitrage.

Notez que ce facteur peut varier selon l’incidence des rayons en fonction de la position du soleil par rapport au vitrage pendant la journée.

Plus le pourcentage est élevé et plus la chaleur pénètrera au travers du double vitrage, et au contraire plus il est faible et moins la chaleur pénètrera au travers du vitrage. Ainsi, l’ajout d’un triple vitrage peut diminuer ce facteur, comme nous l’expliquons ici, veillez à bien vous renseignez car certains fabricants ont trouvé une parade à ce soucis !