Bepos : qu’est-ce que c’est ?

On vous a déjà parlé des bâtiments de basse consommation énergétique (BBC) : ceux-ci requièrent moins d’énergie que les bâtiments construits par le passé. Aujourd’hui, on parle de plus en plus de bâtiments à énergie positive (ou BEPOS). On vous éclaire sur ce sujet !

Qu’est-ce qu’un bâtiment BEPOS ?

Le principe d’un bâtiment à énergie positive est qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme pour fonctionner (en moyenne sur un an).

En France, un bâtiment à énergie positive doit trouver un « équilibre entre sa consommation d’énergie non renouvelable (pour tous les usages énergétiques du bâtiment) et sa production d’énergie renouvelable ou de récupération injectée dans le réseau (y compris par les espaces attenants à la construction), dont le bilan énergétique est inférieur à un seuil défini par arrêté. Ce seuil pourra être modulé en fonction de la localisation, des caractéristiques et de l’usage de la construction neuve » (1)

 

Quels sont les principes d’un BEPOS ?

On retrouve des éléments communs avec les bâtiments passifs, mais il y a en plus la notion de production d’énergie : isolation thermique renforcée avec notamment des fenêtres de très bonne qualité, suppression des ponts thermiques, excellente étanchéité à l’air, forte limitation des déperditions thermiques, captation de l’énergie solaire, protections solaires efficaces, appareils ménagers peu gourmands, récupération des eaux de pluie, épuration naturelle, et équipement en moyens de captage ou production d’énergie (capteur photovoltaïque, capteur solaire thermique, etc.).

Le concept de BEPOS devrait être intégré dans la RT2020, l’occasion de relire notre article à ce sujet 😉

(1) Décret n° 2016-1821 du 21 décembre 2016 relatif aux constructions à énergie positive et à haute performance environnementale sous maîtrise d’ouvrage de l’Etat, de ses établissements publics ou des collectivités territoriales