La sécurité et vos fenêtres

 

sécurité fenêtre effraction

Quand vous décidez de changer vos fenêtres ou d’acheter des menuiseries, vous devez, outre les performances, penser à la sécurité de celles-ci. Pour une maison ou un appartement en rez de chaussé, toutes les ouvertures sont des points sensibles qui peuvent être forcés.
La sécurité des fenêtres est souvent négligée, alors qu’elle représente l’un des points les plus importants en matière de sécurité de votre habitation.

C’est pourquoi, lorsque vous achetez des fenêtres, demandez bien quel est le niveau de sécurité de celles-ci. Il existe différents niveaux de sécurité pour les fenêtres. Le plus important est le RC2 :

Pour la sécurité norme RC2 certifiée, la fenêtre est équipée sur tout le vantail d’une ferrure spéciale et de la poignée verrouillable. Un vitrage spécial résistant aux chocs classe P4A (selon norme EN 356) améliore la sécurité. La fenêtre est également posée avec des chevilles ou des vis.
En choisissant de poser des fenêtres et des portes de balcon ou de terrasse anti-effraction conformes à la norme DIN V ENV 1627 de classe de résistance certifiée (RC2), vous profitez d’une très grande protection contre les effractions.

En plus d’être résistante à la pression et aux chocs, la fenêtre ne peut pas être ouverte (conformément à la norme DIN V ENV 1627ff) par simple manipulation mécanique (par exemple avec une cale, des pinces ou un tournevis).

Notez que les modèles certifiés des niveaux de sécurité RC1 et RC2 répondent aux normes DIN V ENV 1627ff. Lorsque les classes de résistance ne sont pas certifiées, aucune marque de sécurité n‘est apposée. Vous pouvez donc vérifier cela directement sur vos produits.

Le vitrage anti effraction

Le temps de résistance du vitrage lors d’une effraction varie selon sa qualité :

  • simple et double vitrage : 30 secondes environ
  • double vitrage feuilleté : 3 minutes
  • double vitrage retardataire d’effraction : 6 minutes

Il est recommandé de s’équiper au minimum d’un vitrage feuilleté afin de dissuader les potentiels cambrioleurs et si vous le pouvez, d’être équipé d’un vitrage anti effraction. Pour protéger convenablement une ouverture, le vitrage anti-effraction s’inscrit dans une démarche de sécurité et de protection qui doit être globale. Elle peut inclure la  fenêtre de sécurité, une alarme de fenêtre et éventuellement une grille.

L’objectif d’un vitrage anti effraction est de résister aux tentatives pour briser le vitrage. Vous devez donc également vérifier la quincaillerie de votre fenêtre qui se doit d’être optimisée anti effraction également. Quand on parle de quincaillerie, on parle de tous les éléments permettant l’ouverture et la fermeture d’une fenêtre : gonds, vis, clous…

A cela peuvent s’ajouter en option des systèmes permettant de renforcer la sécurité de la fermeture :

  • gâche anti-dégondage : système empêchant de sortir la fenêtre de ses gonds par l’extérieur ;
  • verrou ;
  • entrebâilleurs : permettent de laisser la fenêtre entrouverte tout en empêchant son ouverture totale ;
  • grille de sécurité, etc.

Enfin, pour vous assurer une protection supplémentaire, pensez aux volets !