“Quand vient la fin de l’été…”

Pour cette rentrée l’automne semble avoir voulu mettre les choses au clair : pour autant que l’été ait été long et chaud, ça n’est pas pour autant qu’un été indien nous soit garanti… En effet la météo s’est rafraîchie brutalement comme pour rappeler aux élèves que l’été était bien fini, et ce avant l’arrivée officielle de l’automne au 22 septembre.

Quelques-uns d’entre vous ont déjà dû penser avec inquiétude à leur future facture de chauffage pour l’hiver 2017-2018 si les tendances se poursuivent (ou pas…). Voici quelques pistes pour anticiper la douloureuse !

fenetre café pluie

“Il n’y a pas de mauvais chauffage, juste des mauvaises isolations”

La meilleure façon de diminuer sa facture de chauffage passe par une bonne isolation de son logement pour éviter de perdre les calories chères payées. Avec la fin des tarifs réglementés sur le gaz on peut être légitimement inquiets pour cet automne et cet hiver (cela dit la plupart des événements ont une fâcheuse tendance à augmenter les prix de l’énergie plutôt qu’à les diminuer, vous l’aurez hélas sûrement remarqué…).

Les trois travaux selon votre budget et l’état de votre logement sont : l’isolation des combles, des murs et des menuiseries. Ils peuvent encore faire l’objet d’un crédit d’impôt jusqu’à la fin d’année (ainsi que de promotions pour les plus chanceux ;-), pour 2018 pas de nouvelles pour l’instant, mais l’heure serait plutôt aux économies pour l’Etat plutôt qu’aux subventions…

L’autre façon la plus directe est de baisser son thermostat d’un ou deux degrés, l’économie est ainsi directe et nette. Plus on veut maintenir une température haute, beaucoup plus on consomme, l’Ademe donne une augmentation de 7% de la consommation énergétique par degré supplémentaire. Rappel : Une température dans une chambre à coucher ne devrait pas excéder 18°C (évitez de passer en dessous de 16°C cela dit…), et l’Ademe conseille même une température de 19°C dans les pièces de vie : à vous les pulls et les plaids polaires !

Quelle sera votre réponse à ce dilemme, réinvestir dans votre logement en profitant des derniers instants du crédit d’impôt, ou plutôt dans des chandails et des plaids ? 😉