Tendance : les Tiny Houses, ou Micro Maisons

Les micromaisons, ou tiny houses, vous connaissez ? Ce type de maisons est en ce moment très . Mais qu’est-ce qui séduit et attire dans ces petits logements proposant de petits espaces de vie ?

QU’EST-CE QU’UNE MICROMAISON ?

Les micromaisons sont souvent désignées sous leur terme anglais : tiny houses. C’est un mouvement qui prône la simplicité volontaire par l’habitation de petites maisons. Ce mouvement (« small house movement »), aux Etats-Unis, prend le contre-pied de la taille moyenne d’une maison qui a cru depuis la fin des années 70 (alors que la taille des familles diminuait sur la même période). Ainsi, le mouvement propose de réduire la taille des maisons à moins de 93m² (à comparer aux 230m², surface moyenne d’une maison aux Etats-Unis).

Le mouvement s’est aussi fait connaître avec les tiny houses sur roues qui elles sont bien plus petites, et adaptées aux personnes seules ou aux couples. La particularité de ces maisons sur roues implique notamment de bien choisir ses fenêtres, pour une rigidité maximum, mais aussi de vérifier à quelle altitude elles ont été fabriquées (contrairement aux fenêtres classiques, elles vont subir des changements d’altitude et donc de plus grosses variations de pression qui peuvent aller jusqu’à desceller les doubles ou triple vitrages…)

QU’EST-CE QUI SÉDUIT DANS LES TINY HOUSES ?

Le prix. Qui dit surface moins importante dit coût moins élevé. Outre le coût à l’achat plus bas, les charges liées à l’entretien sont moins élevées. Bref, avec les petites maisons, on engage globalement moins de frais.

Une philosophie de vie. En ayant des logements moins grands, on doit réduire son équipement intérieur. Si les tiny houses sont généralement bien équipées, elles impliquent tout de même de faire des choix, en réduisant l’équipement à l’essentiel. Avoir des surfaces plus petites implique aussi d’avoir moins de travaux ménagers à faire, et donc de se recentrer sur ce qu’on peut estimer être l’essentiel, comme les relations humaines, qu’elles soient familiales ou amicales.

L’écologie. Le point précédent rejoint les préoccupations en matière d’écologie en vogue également. Faire le choix d’un logement plus petit, c’est aussi une manière de réfléchir et reconsidérer l’utilisation faite des ressources mises à disposition par la nature.

L’évolution de la société. Le nombre de célibataires ou de couples sans enfant étant croissant, les micromaisons se révèlent être une alternative intéressante pour cette population, surtout si elle ne dispose que de moyens financiers limités.